Comptages 2010-2014

Entre 2010 et 2014, l’évolution du trafic est maitrisée dans les centres. Par contre, il est en constante augmentation et arrive à saturation sur les autoroutes. Les transports publics connaissent une croissance régulière. A mesure que l’infrastructure et l’offre se développent,le nombre d’usagers s’accroît en proportion. Les projets mobilité réalisés cette dernière décennie, dans le cadre de la politique d’agglomération, portent leurs fruits.

Présentation chiffrée des comptagesRapport de synthèse des comptages

Le 3 décembre 2015, Lausanne Région a présenté les résultats des comptages 2010-2014, en partenariat avec Région Morges et la Direction générale de la mobilité et des routes du Canton (DGRM).

Organisés depuis 1975 par Lausanne Région, les comptages quinquennaux du trafic s’étendent aujourd’hui à  toute l’agglomération Lausanne-Morges. Les données de fréquentation des transports publics (tl, LEB, CGN, MBC, CarPostal et CFF), ainsi que les données de plus de 380 postes de relevés du trafic routier et autoroutier ont été prises en compte pour étudier l’évolution de la mobilité dans l’agglomération.

La mobilité dans son contexte socio-économique

Entre 2010 et 2014, la population de l’agglomération s’est accrue de +1.4% par année pour atteindre 289’500 habitants. Cette évolution dépasse les scenarii les plus ambitieux. Les emplois se concentrent principalement dans le secteur tertiaire, et augmentent de +2.9% par année depuis 2008.

Durant la période 2000 à 2014, le parc de voitures a progressé dans tous les périmètres, à l’exception de la commune de Lausanne, où il a diminué de 2%. Les croissances les plus élevées (supérieures à 2%) ont été enregistrées dans les communes situées à l’extérieur de l’agglomération. Le taux de motorisation a également baissé dans l’agglomération : 518 véhicules pour 1000 hab. en 2000 et 476 véhicules pour 1000 hab. en 2014.

Comptages sur 4 ans

En raison de l’éventualité du début des travaux prévus en villes de Lausanne et de Renens dans le cadre de la réalisation du tram, la campagne de comptages a été anticipée d’une année. C’est pourquoi les données portent aujourd’hui sur la période 2010-2014 et non 2010-2015.

Les transports collectifs (TC) sont en progression constante

20151203_TC1En 2014, les entreprises de transports publics ont enregistré plus de 140 mio. de voyageurs sur le périmètre d’étude de l’agglomération. L’évolution de la fréquentation générale des transports collectifs (TC) est de +3.2% par année.

Cette croissance est régulière. Les projets prévus à l’horizon 2030 devraient renforcer encore cette tendance : tram, bus à haut niveau de service(BHNS), M3, mesures d’accompagnement mobilité douce, requalifications routières, et autres.

Forte augmentation du trafic autoroutier

20151203_TI1_L’autoroute absorbe la majorité de l’augmentation du trafic individuel (TI) durant la période 2010-2014. Sa capacité arrive aujourd’hui à saturation aux heures de pointe. Par contre, le trafic automobile dans les centres n’a pas augmenté, grâce au report modal sur les transports en commun.

Pour les communes périphériques, moins bien desservies en transports publics, la voiture reste privilégiée

L’engagement politique et le soutien de la population ont permis la réalisation des projets de mobilité de cette dernière décennie. Les comptages l’attestent : si l’évolution du trafic est aujourd’hui maitrisée dans les centres, l’anticipation pour les besoins futurs reste un enjeu. Les comptages de Lausanne Région sont une base de référence pour les nombreuses études menées aux échelons communaux, cantonaux et de l’agglomération.

20151203_report-modal1Le graphique (ci-contre) montre clairement que lorsqu’on exclut l’autoroute, on assiste à un report modal (la part voyageurs TC sur celle TI augmente sensiblement)

Pour de plus amples renseignements: p.darbellay@lausanneregion.ch ou par téléphone au 021 613 73 40

Scroll Up