Politique des quatre piliers – base légale

La Loi fédérale sur les Stupéfiants et les substances psychotropes a pour but de :

  • Prévenir la consommation non-autorisée de stupéfiants et de substances psychotropes, notamment en favorisant l’abstinence
  • Réglementer la mise à disposition de stupéfiants et de substances psychotropes à des fins médicales et scientifiques
  • Protéger les personnes des conséquences médicales et sociales induites par les troubles psychiques et comportementaux liés à l’addiction
  • Préserver la sécurité et l’ordre publics des dangers émanant du commerce et de la consommation de stupéfiants ou substances psychotropes
  • Lutter contre les actes criminels qui sont étroitement liés au commerce et à la consommation de stupéfiants et de substances psychotropes

Dans cette même loi est fixée le modèle des quatre piliers:

1. Prévention

La prévention vise à soutenir et à promouvoir les aptitudes et les ressources de chacun pour éviter les consommations. Tous les domaines de la vie sociale sont concernés comme l’école, le lieu de travail, les loisirs, le quartier d’habitation, etc. Les objectifs sont d’une part d’éviter la consommation de drogues (en particulier pour les jeunes) et d’autre part d’éviter les effets néfastes liés à la consommation.

2. Thérapie

L’offre de thérapie a pour objectifs de soutenir la personne toxico dépendante dans ses efforts pour sortir de la dépendance, d’améliorer sa santé physique et psychique, de favoriser sa réinsertion sociale et professionnelle. L’offre de traitement est diversifiée : thérapie résidentielle, traitement ambulatoire, centre de sevrage et traitement avec prescription de méthadone.

3. Réduction des risques

La réduction des risques vise à maintenir et préserver l’état de santé et l’intégration sociale des personnes toxico dépendantes pendant leur phase de consommation. Le concept d’offre à bas seuil s’inscrit dans ce cadre. Il s’agit de proposer des offres dont l’accès est simple, à bas prix ou gratuites. L’abstinence n’est pas posée comme exigence. L’offre se concentre dans les domaines social ( hébergement d’urgence, par exemple) et médical (comme l’échange de matériel d’injection).

4. Répression

Les objectifs de la répression sont de réduire l’offre de produits, de combattre le trafic de stupéfiants et les opérations financières illégales, ainsi que de lutter contre le crime organisé. Ces dernières années, les collaborations policières intercantonales ont été développées et de nouvelles dispositions légales ont été introduites, notamment contre le blanchiment d’argent.

Scroll Up