Projet-pilote régional

Le diagnostic en matière de prestations aux aînés a été réalisé en mars 2019 à l’échelon régional auprès des 27 communes qui composent la région. Lausanne Région a édité le rapport “Analyse de la politique d’action sociale en faveur des seniors dans les 27 communes de Lausanne Région”.  Suite à cette analyse, la commission Seniors a identifié cinq axes principaux de la politique publique des Seniors. Il s’agit de :

  • Fournir aux communes des propositions d’actions à mener au niveau local
    Les communes devraient pouvoir bénéficier de conseils professionnels afin de mener une politique locale répondant aux besoins des seniors. De nombreux avis émis durant la Journée de réflexion du 20 mars 2019 proposent de s’adjoindre les compétences d’un « spécialiste régional » afin d’accompagner les communes dans leur réflexion.
  • Coordonner les collaborations pour mutualiser les forces entre les communes
    Le rapport de Lausanne Région met en évidence les disparités entre les communes en matière d’offres aux seniors, ces dernières variants fortement tant en quantité qu’en qualité. Des collaborations entre les communes permettraient de développer certaines actions à l’échelon intercommunal, voire régional. Des actions pourraient être élaborées, puis présentées « clé en main » aux communes. Ces dernières auraient alors le choix de mettre en œuvre une ou plusieurs d’entre elles, et ce en collaboration avec d’autres communes.
  • Etablir des échanges durables entre les communes et les milieux associatifs
    La consolidation et la pérennisation de l’offre existante en faveur des seniors est primordiale. Aujourd’hui le risque d’essoufflement des groupes bénévoles est avéré puisque bon nombre d’associations ont déjà disparu au cours des dernières années. C’est pourquoi, tisser des liens durables entre les communes et leurs associations de seniors, via un soutien tangible, permettra de maintenir ce qui constitue en grande partie le terreau de la vie locale.
    Il est à relever que l’engagement des nombreuses associations, en plus du rôle social qu’elles jouent, offrent des prestations de qualité qui certainement évitent à la communauté d’autres coûts.
  • Centraliser l’information
    Une centralisation de l’information concernant les prestations aux aînés s’avère être indispensable pour s’assurer une vision globale des prestations et du réseau des acteurs concernés.
  • Assurer une coordination entre les politiques publiques cantonales et communales
    Plusieurs avis ont aussi été exprimés en faveur d’une coordination avec la politique menée par le Canton.

PROPOSITION D’ACTIONS

Pour répondre aux besoins des communes sur la base de ces cinq points qui précèdent, Lausanne Région se propose aujourd’hui de démarrer un travail de fond via un accompagnement personnalisé pour chaque commune, incluant des collaborations intercommunales.

Il est ainsi nécessaire de pouvoir faire appel à des ressources humaines spécifiques, d’où le besoin de doter la région d’un-e « Référent-e Seniors régional-e ». Cette personne sera le contact direct des municipalités désireuses d’améliorer leur offre aux seniors ou souhaitant mutualiser leurs forces avec d’autres communes voisines. La commission Seniors a défini les actions à entreprendre dans son document “Proposition d’actions

Lausanne Région propose de mener un projet-pilote d’une durée de 3 ans.

PARTICIPATION DE L’ÉTAT DE VAUD

L’État de Vaud, via la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) a manifesté son adhésion au projet-pilote. De plus, il a d’ores et déjà exprimé son soutien à participer à la moitié des frais engendrés par l’engagement sur 3 ans du/de la Référant-e seniors régional-e.

Défiler vers le haut