Les comptages intermédiaires 2017

Rapport de la campagne de comptages périodiques de 2017

En complément à l’analyse quinquennale, Lausanne Région a effectué une campagne de comptages intermédiaire en partenariat avec Région Morges et la Direction générale de la mobilité et des routes du Canton (DGMR), afin d’analyser les tendances observées depuis 2014.

Rappel des résultats 2010-2014

Les résultats de la dernière campagne avaient démontré que si l’augmentation du trafic était maitrisée dans les centres, les communes à l’extérieur de l’agglomération enregistraient une croissance du trafic motorisé linéaire, égale à celle de la population. Durant cette période, l’autoroute avait absorbé la majorité de l’augmentation du trafic individuel, donnant des signes de saturation aux heures de pointe. Dans les centres par contre, les transports publics ont été privilégiés.

Résultats de la campagne intermédiaire de 2017

Entre 2014-2016, la population de l’agglomération Lausanne-Morges à l’intérieur des cordons d’analyse (voir lignes rouges ci-dessus) s’est accrue au même rythme que durant la précédente période, soit de +1.4% par année pour atteindre 297’900 habitants.

Les résultats intermédiaires reposent sur l’analyse de 22 postes placés sur le cordon lausannois et de 7 postes situés sur le cordon morgien. Il ne s’agit donc que d’un échantillon de points de mesures et non d’une campagne générale.

Néanmoins, cet échantillon d’analyse confirme que, sur le cordon lausannois, une baisse de trafic est observée malgré la hausse de la population : 224’600 véhicules/jour pour l’année 2017, hors autoroute, franchissent ce cordon contre une moyenne de 230’100 véhicules/jour pour l’année 2014. Sur le cordon morgien, une augmentation des charges de trafic est observée : 71’500 véhicules/jour en 2017, hors autoroute, contre une moyenne de 68’500 véhicules/jour pour l’année 2014.

Selon les données des entreprises de transports publics, la hausse du nombre de voyageurs qui traversent le cordon lausannois se confirme en passant à une moyenne de 204’500 voyageurs/jours pour l’année 2016 contre 198’100 en 2014. Une augmentation se confirme également pour la région morgienne en passant de 118’100 voyageurs en 2014 à 123’850 en 2016.

L’engagement politique et le soutien de la population ont permis la réalisation d’importants projets de mobilité durant cette dernière décennie. Cependant, vu l’accroissement continu de la population, les besoins futurs de mobilité restent un enjeu qu’il s’agit d’anticiper.

Les comptages de Lausanne Région sont une base de référence pour les nombreuses études menées aux échelons communaux, cantonaux et de l’agglomération. Les prochains résultats quinquennaux seront connus en 2020.

Scroll Up